Il est très facile de prendre l’air entre deux sessions d’arrachages d’espèces exotiques végétales, ou l’enregistrement de mes données naturalistes recoltées sur le terrain … Il me suffit de prendre une radio, m’inscrire sur un tableau et faire 500 m à pied pour retrouver ces ambiances en particulier le soir

Petite promenade autour de la base